Un peu plus ou un peu moins

Publié le par Christiane Lesage

glace1La météo estivale du moment nous incite à la promenade au bord de la mer. Les vacanciers, les promeneurs profitent allègrement de cette période pour se lâcher un peu. Les shorts, maillots, tongs sont de sortie et la journée ne serait pas réussie sans un petit détour à l’étal des marchands de glace qui poussent comme du pissenlit le long des trottoirs.

Nous sommes bien loin de l’époque où on ne trouvait que la glace au chocolat, la vanille, la fraise… Désormais NO LIMIT ! À tous les parfums, plus variés encore d’année en année pour satisfaire ou plutôt attirer le client.

Une bonne glace riche et généreuse symbole du beau temps revenu, des vacances, de la détente…  Comment ne pas résister ?

Ce qui m’interpelle justement ce sont les consommateurs. Qui mange de la glace ? Les enfants bien sûr, mais pas que…

Installée à une terrasse avec un thé à la pêche, j’observais toutes ces allées et venues et je me suis rendu compte que quasi systématiquement ce sont en majorité les personnes en surpoids qui se délectent de cet entremets oh combien délicieux mais dégoulinant de sucre et de matières grasses. C’est leur droit ? Bien entendu, je ne me permettrais pas de juger en ce  sens. Je me pose simplement la question, pourquoi ? Pourquoi consommer autant de calories juste pour se faire plaisir quelques minutes ? Ils ont déjà tellement de kilos à perdre pour revenir à un poids en adéquation avec ce que la médecine jugerait plus compatible avec un bon état de santé. Ils ont déjà 20, 30, 40 kilos en trop…

 

Alors, un peu plus ou un peu moins…

 

Publié dans Mes chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article